LogoTeluq
English
Logo
Répertoire de publications
de recherche en accès libre

À PROPOS DE R-libre

Origine et raison d'être de R-libre

La mise en place du répertoire R-libre résulte d'une initiative des professeurs de la TÉLUQ. À l'automne 2013, ceux-ci s'engageaient, par un vote unanime de chacune des quatre Tables professorales, à déposer dès lors leurs articles scientifiques dans un répertoire institutionnel. Ils affirmaient aussi leur intérêt à déposer leurs articles antérieurs, ainsi que les autres types de documents découlant de leurs recherches.

Ainsi, prenant conscience des avantages que présente l'accès libre tant pour les chercheurs, leurs institutions et la population en général, les professeurs de la TÉLUQ s'inscrivaient résolument dans le mouvement mondial en faveur du libre accès aux connaissances scientifiques. Ne manquait plus... qu'un répertoire pouvant diffuser leurs documents de recherche.

R-libre a été lancé officiellement à l'automne 2014. C'est également à l'automne 2014 que la directrice générale, madame Ginette Legault, signait au nom de la TÉLUQ la Déclaration de Berlin sur le libre accès à la connaissance en sciences exactes, sciences de la vie, sciences humaines et sociales.

Mode de fonctionnement

R-libre fonctionne sur le principe de l'autoarchivage. Les professeurs de la TÉLUQ, quel que soit leur statut, y déposent les documents découlant de leurs travaux de recherche. De son côté, la TÉLUQ offre diverses mesures de soutien aux professeurs pour le dépôt de leurs publications, dont une vérification bibliographique de chaque dépôt par le personnel de la Bibliothèque. La TÉLUQ dépose aussi, avec l'autorisation des étudiants, les thèses et les mémoires réalisés dans ses programmes.

R-libre est sous la responsabilité du comité sur l'accès libre de la TÉLUQ, formé des personnes suivantes :

  • Leila El Kamel (professeure à l'École des sciences de l’administration);
  • Éléna Laroche (directrice de la recherche et des partenariats);
  • Daniel Lemire (professeur au Département Science et Technologie);
  • Marcelo Maina (professeur au Département Éducation);
  • François Pichette (professeur au Département Sciences humaines, Lettres et Communications);
Outre la supervision de l'implantation et du fonctionnement de R-libre, le comité a pour mandat de proposer une politique sur l'accès libre à la TÉLUQ.

Contributions

Sur le plan technique, la mise en place de R-libre a été le fruit d'une collaboration entre le service technopédagogique, le service des technologies de l'information et la direction des affaires académiques, qui a mobilisé particulièrement Marc Couture, Steve Maranda, Isabelle Pelletier et Louis-Marius Pineau. Le projet a également bénéficié de la précieuse collaboration de Mylène Lalonde et Maude Pouliot (Bibliothèque), d'Annie Lachance (service de la recherche), des professeurs qui ont gentiment accepté de servir de cobayes, ainsi que de Minh-Quang Nguyen, du service des bibliothèques de l'UQAM.

Les textes qui figurent dans R-libre ont été rédigés par Marc Couture, en partie d'après ceux qu'il avait lui-même rédigés ou corédigés (avec Chantal Bouthat) pour le répertoire Archipel de l'UQAM, qu'il a contribué à mettre en place. Un certain nombre de caractéristiques de R-libre reprennent également celles d'Archipel.

R-libre utilise le logiciel EPrints 3, développé par la School of Electronics and Computer Science de l'Université de Southampton (R.-U.).


Mise à jour :
27 avril 2016