LogoTeluq
English
Logo
Répertoire de publications
de recherche en accès libre

La place occupée par la FAD chez les officiers recrutés depuis moins de dix ans [r-libre/605]

Balaguer, Jonathan Gabriel (2011). La place occupée par la FAD chez les officiers recrutés depuis moins de dix ans (mémoire de maîtrise en Formation à distance, Télé-université, Québec, Canada). Direction : Umbriaco, Michel.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]  PDF - Balaguer.pdf
Contenu du fichier : Manuscrit accepté (révisé après évaluation)
 
Catégorie de document : Thèses et mémoires
Évaluation par un comité de lecture : Oui
Étape de publication : Non publié
Résumé : En 2006, la Défense nationale du Canada publie dans son énoncé politique de défense une nouvelle politique dans laquelle il est clairement stipulé que les FC seront une organisation plus contemporaine, c’est-à-dire plus flexible et efficace, axées sur le savoir. Cet énoncé permet clairement de voir qu’il y a aura un besoin accru de formation et ce dans tous les domaines. D’ailleurs, sur le terrain on constate que des transformations s’opèrent déjà sur la manière de former des officiers, puisque plusieurs officiers des FC sont embauchés sans même avoir complété un BAC tout en exerçant leur métier. Cette étude vise à mieux comprendre la place qu’occupe la FAD dans la formation universitaire des officiers recrutés depuis moins de dix ans. Pour répondre à cette question de recherche, on s’appuie principalement au cadre de référence élaboré à partir des travaux de Lebaron sur l’enquête quantitative et à Wiener & Lerbet, sur la notion des boucles de rétroaction développées en cybernétique. On devrait expliquer brièvement ce que l’un et l’autre apporte. Dans la quatrième partie, la compilation et l’analyse des données de l’enquête, 37 questionnaires sont analysés dans l’objectif de répondre à la question de recherche. L’analyse des données nous permet d’observer chez la plupart des 37 officiers, que la FAD dans les études universitaires occupe une plus grande place chez les officiers étant inscrit dans le programme de formation d’officier en éducation permanente (PFO-EP) comparativement à ceux étant inscrit dans le programme de formation universitaire pour les militaires du rang (PFUMR). C’est le PFO-EP qui retient le plus notre attention, car il se caractérise par le fait que dans une proportion de 85% les officiers désirent obtenir leur BAC via la FAD comparativement à 9% pour ceux étant inscrit dans le PFUMR. Aussi, les officiers ayant moins de 5 ans de service accordent plus d’importance à la FAD que ceux ayant entre 5 et 10 ans de service. Aussi, la fin de notre enquête se doit d’être regardée sous deux plans, soit le plan de l’intervention et le plan de la recherche. C’est-à-dire que sous le plan de l’intervention, en intervenant plus de bonheur dans le plan décisionnel de l’officier dans le choix de son établissement d’étude ceci aurait pour effet de faire des économies soit en temps et argent et ce, à toutes les paliers. Et sous le plan de la recherche, les officiers interrogés n’ont pas encore terminé leur BAC, il y a encore beaucoup de nouvelles pistes à explorer, comme les fins de parcours des officiers à savoir s’il sont toujours dans le même programme, est-ce qu’ils ont abandonné, le pourquoi de ces choix, qu’est-ce qui a changé le parcours de l’officier? À la décision de quels nouveaux faits le parcours a changé? Donc il y aurait place à l’ouverture à des travaux ultérieurs.
Adresse de la version officielle : http://biblio.teluq.ca/LinkClick.aspx?fileticket=f...
Déposant: Lalonde, Mylène
Responsable : Mylène Lalonde
Dépôt : 27 mars 2015 13:17
Dernière modification : 29 avr. 2016 20:35

Actions (connexion requise)

RÉVISER RÉVISER