LogoTeluq
English
Logo
Répertoire de publications
de recherche en accès libre

Les programmes de réinsertion sociale axés sur l'hébergement : qu'en pensent les usagers ? [r-libre/1456]

Lecomte, Yves; Ouellet, Guillaume; Bessa, Elena; Caron, Jean; Laval, Christian et Stip, Emmanuel (2008). Les programmes de réinsertion sociale axés sur l'hébergement : qu'en pensent les usagers ? (rapport de recherche). Montréal, Canada : Direction générale du logement et des sans-abri.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
  PDF - IPAC 3 rapport final 24.juin.pdf
Contenu du fichier : Version finale (non publiée)
Accès restreint
 
Catégorie de document : Rapports
Évaluation par un comité de lecture : Non
Étape de publication : Non publié
Résumé : Depuis quelques années, les refuges montréalais pour personnes itinérantes diversifient leur offre de services afin de réduire le nombre de personnes vivant dans cette situation sociale. Pour atteindre cet objectif, deux orientations se dégagent : offrir un lieu d’hébergement temporaire structuré en vue d’améliorer le niveau de compétences de base nécessaires pour vivre en logement, et offrir un soutien à long terme aux personnes occupant un logement après avoir été sans abri. Afin de mieux connaître les fondements et les programmes offerts par ces refuges, la présente recherche analyse les représentations des intervenants et des usagers de ces programmes de réinsertion sociale. Trois questions guident la recherche : 1) comment les intervenants et les usagers décrivent-ils les divers aspects du programme ? ; 2) quelles représentations de soi les participants ont-ils de ces programmes ? ; 3) sur quels aspects de la représentation de soi l’inscription à un programme a-t-elle un impact ? Réalisée auprès de trois refuges, l’étude est transversale et l’échantillon de convenance comprend 28 sujets masculins qui ont répondu individuellement à deux questionnaires semi-structurés. Les intervenants au nombre de 6 ont aussi répondu à un questionnaire semi-structuré mais dans le cadre d’un focus group. L’analyse des perceptions des intervenants montre que les programmes visent à améliorer les compétences sociales et l’état psychologique des personnes (estime de soi, appropriation du pouvoir sur sa vie) grâce à des activités plus ou moins structurées selon les refuges. Le cheminement dans les programmes suivrait trois étapes : élaboration du Plan d’action, réalisation de ce Plan et préparation à la sortie. Le dénominateur commun des programmes est la relation d’aide individualisée avec les intervenants, et le soutien de groupe de la part des pairs. Les programmes d’hébergement exigent aussi d’élaborer un plan d’action dès le début des admissions, de l’analyser et de le modifier si besoin est avec l’aide de l’intervenant. Dans les représentations des programmes chez les usagers, quatre motifs à la base de leur démarche se dégagent : retrouver dignité et santé, arrêter la consommation, ne plus supporter les conditions de vie dans la rue et avoir son lieu de vie (logement). Les difficultés vécues dans la participation au programme se concentrent autour des rapports conflictuels avec les autres, le manque de ressources monétaires et l’établissement d’une relation avec un intervenant. Pour affronter ces difficultés, les usagers recourent à l’évitement, à l’accommodation, et à une demande d’aide auprès des intervenants. En grande majorité, les usagers font un bilan positif de leur participation au programme. L’analyse des représentations de soi des usagers montre que celles-ci se concentrent sur les aspects adaptatif et social que nécessite leur nouvelle condition de vie. Les usagers insistent en très grande majorité sur quatre catégories du soi : la valeur personnelle, l’actualisation de soi (leur évolution et progression dans la vie), leurs attitudes positives envers les autres et l’aide gratuite apportée aux pairs. L’insistance sur ces catégories reflète les objectifs des programmes à savoir améliorer les aspects sociaux et psychologiques des personnes. Social integration programs centered on housing: perception of the homeless In the past few years, shelters for homeless people in Montréal have diversified their offer of services in order to reduce the number of people in this social situation. To achieve this objective, two orientations emerge : an offer of temporary shelter that is structured in a perspective of improving the level of basic necessary skills to independent living in an apartment, and an offer of long term support to people occupying an apartment after having been homeless. In order to better examine the basis and programs offered by these shelters, the current study analyses the representations of staff workers and consumers of social reintegration programs. Three questions serve as guidelines for the research : 1) how do staff workers and consumers describe the various aspects of the program; 2) what self representations participants have of these programs; 3) on what aspect of self representation does registration to a program has an impact. The study, which is crosswise, is conducted with three shelters, and the sample of convenience includes 28 male subjects who have individually answered two semi-structured questionnaires. The six (6) staff workers have also completed a semi-structured questionnaire, however with a focus group. Analysis of the perceptions of staff workers show that programs aim to improve social skills and the psychological condition of people (self-esteem, empowerment) through more or less structured activities that vary according to shelters. The progression in the programs follows three steps : elaboration of the action Plan, realization of Plan and preparation to departure. The common denominator of programs is the individualized relationship of help from professional workers, and peer support groups. For programs regarding shelter, there is also the necessity to elaborate an action plan at the very beginning of admission, and to analyse and modify it accordingly if necessary with the help of staff workers. Examination of representations of consumers regarding programs demonstrate that motives at the basis of their move are quadruple : retrieving their dignity and their health, stopping their substance use, no longer tolerating their life conditions on the streets and having their own place to live (apartment). Difficulties experienced in the participation of the program are concentrated around relationships marked by conflict with others, lack of financial resources and establishing a relationship with staff workers. In order to face these difficulties, consumers have recourse to avoidance, accommodation, and to demands of help to staff workers. In great majority, consumers make a positive assessment of their participation in the program. Analysis of self-representations of consumers show that these are concentrated on adaptation and social aspects their new life conditions require. Consumers largely insist on four categories of self : personal worth, realization of self (their evolution and progression in life), their positive attitudes toward others and free help to peers. Insistence on these categories reflects the choice of objectives of programs namely improving social and psychological aspects of homeless people.
Déposant: Lecomte, Yves
Responsable : Yves Lecomte
Dépôt : 22 juin 2018 14:02
Dernière modification : 22 juin 2018 14:02

Actions (connexion requise)

RÉVISER RÉVISER